Consommation responsable, un engagement pour préserver l’Environnement

Consommation responsable, un engagement pour préserver l’Environnement

Face aux effets néfastes du changement climatique sur l’Environnement, chacun doit prendre ses responsabilités. L’accumulation des déchets ménagers et industriels menace notre planète. Le recyclage de ces déchets et leur traitement est une solution avancée, mais en amont, il faut penser à les réduire en incitant tous les citoyens à changer leur mode de vie au quotidien. La consommation responsable est un concept qui pourrait nous faire avancer dans ce sens… Explications.

Consommation responsable : une implication citoyenne

Pour le client, consommer responsable c’est opter pour l’achat de produits dont la provenance, la composition, le mode de production, le circuit de distribution sont respectueux de l’Environnement et de l’éthique. Au niveau des constructeurs, ces produits doivent avoir un impact positif sur la planète, l’économie et la société et ce, tout au long de leur cycle de vie.

Consommation responsable

 

Qui sont concernés ? Le simple citoyen et les entreprises en passant par les pouvoirs publics peuvent intégrer ce concept dans leur mode de vie et leur mode de fonctionnement. Son application diffère, cependant, selon les convictions, les objectifs, les moyens et les domaines d’action de chacun.

Quels sont les enjeux ?

Les enjeux sont autant environnementaux, économiques que sociaux. En effet, lorsque vous regardez les informations dans les médias, divers sujets préoccupants reviennent régulièrement : le réchauffement climatique, l’emploi illégal des enfants, le non-respect des Droits de l’Homme, le profit des plus riches au détriment des moins riches…

Il a été démontré que le dérèglement climatique est causé par les actions de l’Homme sur son environnement. Sans action ciblée, les ressources naturelles s’épuisent peu à peu.  La pollution, la production élevée de gaz à effet de serre ruinent la santé. Par ailleurs, l’écart entre les riches et les pauvres, les pays développés et les pays en voie de développement ne cesse de se creuser.

Une consommation responsable, définie comme étant une consommation éthique par essence, contribue à atténuer ces tendances négatives. Cela se traduit par :

  • la consommation d’aliments cultivés avec des engrais biologiques et non chimiques,
  • le recours à un circuit d’achat court,
  • l’approvisionnement auprès des producteurs locaux,
  • l’importation auprès des pays qui respectent les Droits de l’Homme,
  • le recyclage des produits arrivés en fin de vie avant de passer à des nouvelles productions,
  • l’achat de produits qui durent…

En bref, l’ultime enjeu est d’instaurer un Développement durable, c’est-à-dire une économie profitable basée sur un socle environnemental sûr, qui profite à tous de manière équitable et dans le respect total de l’individu.

Quels intérêts à consommer responsable ?

Rappelez-vous, un individu, une société ou une entité publique peuvent consommer éthique. Dans cet acte d’achat, l’acheteur responsable et le producteur en récolteront tous les deux des bénéfices.

Pour l’entreprise ou le producteur

Le premier avantage qu’une entreprise peut en tirer est d’ordre économique. En recourant à un circuit court, elle va diminuer sensiblement ses coûts d’approvisionnement. Se procurer les matières premières auprès de producteurs locaux lui permet d’économiser sur les coûts de transport, par exemple. La proximité favorise aussi le dialogue afin d’optimiser les prix par rapport à la quantité et à la fréquence d’approvisionnement. Tout cela aura, bien évidemment, un impact positif sur le prix de vente du produit.

Au final, le deuxième avantage prend une dimension sociale car la société aura participé à l’essor de l’économie locale et donc participé au bien-être de la communauté. Un troisième avantage qui n’est pas négligeable est le bénéfice concurrentiel. En effet, l’entreprise va se démarquer aux yeux des consommateurs responsables, sensibles aux préoccupations écologiques, humaines et sociales.

Pour l’économie

Vous avez sûrement déjà entendu parler de l’économie circulaire ! Le modèle économique habituel se résume à produire, à consommer et à jeter : c’est un système linéaire. Le produit devient inutile dès qu’il a été consommé. Le modèle circulaire, quant à lui, suit le principe du « rien n’est perdu, tout est recyclé », il évite le gaspillage. Cela se pratique dans beaucoup de domaines d’activités allant de l’habillement à l’informatique, en passant par l’industrie alimentaire.  Vinted en est l’illustration parfaite. Ce marché virtuel permet à ses membres de donner une seconde vie à leurs vêtements et accessoires qu’ils ne mettent plus en les vendant ou en les échangeant en ligne.

Economie circulaire | Bios.click

Le domaine informatique est rythmé par une avancée technologique incessante. Les constructeurs informatiques lancent régulièrement de nouvelles versions de logiciels, d’ordinateurs toujours plus performants, plus puissants. Et des entreprises et même des particuliers suivent les tendances et renouvellent leur parc informatique de la même manière pour rester concurrentiels. Il existe, cependant, des marchés dont les besoins ne sont pas aussi exigeants. C’est là qu’interviennent des professionnels qui vont récupérer ces ordinateurs « obsolètes » et en recycler les composants pour proposer aux acheteurs des ordinateurs reconditionnés, revalorisés et en parfait état de marche.

Pour le citoyen responsable.

Les préoccupations du consommateur responsable tournent autour de son propre bien-être et de ceux qui l’entourent.  L’achat responsable répond au besoin d’avoir une bonne santé. Les produits biologiques et écologiques peuvent parfois coûter cher. Pourtant, lorsque vous achetez vos fruits et légumes auprès de l’agriculteur local, vous connaissez la qualité de ce que vous mettez dans vos assiettes. Vous faites également un acte solidaire puisque vous soutenez financièrement vos concitoyens.

Souvent aussi, vous oubliez dans vos placards des vêtements que vous ne mettez plus depuis des années mais que vous voulez garder par nostalgie ou tout simplement par paresse de faire le tri. Des fois, vous accumulez dans votre cuisine des boîtes de conserve qui serviront « au cas où » et qu’au final, vous êtes obligés de jeter car elles sont périmées. Au lieu de tout jeter, vous participerez à la préservation de l’environnement et ferez des heureux si vous en faites don aux associations caritatives, à l’Eglise du quartier, aux nécessiteux de votre quartier…

Comment une entreprise doit s’engager dans une démarche responsable

Une Entreprise peut adopter une démarche responsable à chaque étape de son processus de production (de biens ou de services). En voici quelques exemples :

  • dans son processus d’approvisionnement : adopter un circuit court, s’approvisionner localement, recourir au recyclage, utiliser des matières biologiques et naturelles…
  • dans la gestion de ses ressources humaines : veiller à la salubrité des locaux, rémunérer les salariés conformément aux lois en vigueur…
  • dans la commercialisation : utiliser des emballages recyclables, travailler avec les commerces de proximité…
  • dans la gestion de ses ressources énergétiques : utiliser l’énergie solaire, inciter ses employés à utiliser avec parcimonie l’électricité…
  • dans la gestion de ses déchets : avoir son propre centre de traitement des déchets, instaurer un système strict de tri des déchets…

Tous types d’organisations peuvent obtenir des certifications ISO (Organisation Internationale de Normalisation) pour donner confiance à leurs clients et renforcer leur image de marque. L’ISO14001, par exemple, se réfère à la gestion environnementale et est, ainsi, accessible à toute Société qui dispose du système.

Comment devenir acheteur responsable…

Oui, vous pouvez être « acheteur responsable » dans la vie de tous les jours : dans le choix de votre alimentation, de votre mode de transport ou encore de vos produits ménagers tout simplement.

Evitez le gaspillage alimentaire…

Il ne s’agit pas seulement de faire don des boîtes de conserve oubliées au fond de vos placards. Une attitude responsable doit commencer dès que vous faites vos emplettes. Veillez à faire une liste de vos courses et acheter uniquement les produits et aliments que vous allez réellement consommer. Nombreuses grandes surfaces font déjà dons de leurs invendus. Elles transforment aussi les restes sur les rayons de boucherie et autres pour cuisiner des plats qu’elles proposent au rayon traiteur.

Adoptez les bonnes habitudes…

Prenez l’habitude de lire et apprenez à déchiffrer les informations écrites sur les emballages des produits car elles renseignent sur leurs composantes : des légumes cultivés avec des engrais biologiques respectent l’Environnement et sont bénéfiques pour la santé.

Elles précisent aussi la provenance du bien : est-ce qu’il vient d’un pays qui respecte les droits des travailleurs, qui interdit l’exploitation et le travail des enfants ?

Repérez et apprenez à reconnaître les Labels RSE qui certifient la qualité intrinsèque des produits : biologiques, écologiques, éthiques, recyclables. Ces labels se retrouvent dans les mobiliers de bureau, les papiers, les produits alimentaires, les textiles, les appareils multimédias et de communication… Le plus connu d’entre eux est, sans doute, le  ruban de Möbius, le symbole des matériaux recyclables.

Alliez plaisir et responsabilité sociale…

N’ayez pas peur de bousculer vos habitudes. Pourquoi de ne pas laisser votre voiture de temps en temps pour commencer jusqu’à ce que cela devienne une habitude. Si vous n’êtes pas fan des transports en commun, vous pouvez essayer le vélo ou le covoiturage.  Nos villes demandent un coup de pouce pour réduire le taux de pollution dans l’air. A vélo, vous éviterez les embouteillages, vous ferez du sport par la même occasion. Le covoiturage est un moyen, somme toute, sympathique. Vous élargirez votre cercle de connaissances et vous en terminerez avec la solitude dans les bouchons.

En Europe, l’application comme BlaBlaCarDaily vous facilite la recherche de conducteurs ou de passagers. Le système est écologiquement intéressant que la Région Ile-de-France, par exemple, s’associe à leur initiative.

Vous aurez compris qu’il existe une multitude de façons de consommer responsable. De nombreuses illustrations peuvent être exposées ici, mais en fin de compte, c’est votre sensibilité, votre sens des responsabilités sociales, vos besoins et moyens qui vous guideront.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Select the fields to be shown. Others will be hidden. Drag and drop to rearrange the order.
  • Image
  • SKU
  • Rating
  • Price
  • Stock
  • Availability
  • Add to cart
  • Description
  • Content
  • Weight
  • Dimensions
  • Additional information
  • Attributes
  • Custom attributes
  • Custom fields
Click outside to hide the compare bar
Compare